9000+

Parrainer des enfants

des enfants en Afrique subsaharienne

8000+

Enfants à l'école

avec frais de scolarité et aide familiale

10.000+

familles avec enfants assistés

300.000+

repas distribués

Notre projet

À Madagascar, l'un des 10 pays les plus pauvres du monde, l'éducation et la santé des enfants sont les outils les plus importants pour construire un avenir meilleur. Depuis 1995, l’Association Fihavanana s’occupe des orphelins, des enfants de familles extrêmement pauvres et des enfants malades ou handicapés, dès leur naissance jusqu’à leur indépendance. Après avoir terminé leurs études, beaucoup d'entre eux participent activement au projet et, à leur tour, aident ceux qui en ont le plus besoin.

Actions concrètes

  • Parrainer des enfants pour financer leur scolarité, leur santé, leurs dépenses de nutrition et leur compte d’épargne
  • Soutenir les orphelinats et les écoles
  • Soutenir les familles pauvres
  • Soutenir les centres sociaux pour les enfants et les jeunes handicapés
  • Soutenir les cantines scolaires
  • Distribuer fournitures scolaires : uniformes, livres, cahiers, etc.
  • Prendre en charge les frais de scolarité des enfants et des jeunes issus de familles démunies
  • Construire des écoles
  • Construire des puits et des fontaines dans les villages ruraux
  • Construire et soutenir les départements de pédiatrie dans les hôpitaux publics et privés
  • Autres activités récréatives et sociales : voyages scolaires, expériences de formation, fêtes de Noël, représentations théâtrales, etc.

Projets soutenus

To.Pa.Za.

(orphelinat à Antananarivo)
Fihavanana prend en charge les frais de 6 enfants vivant dans l’orphelinat.

ECAR Itaosy – Petites Soeurs Missionaires de la Charité

(centre social à Antananarivo)
Nous prenons en charge les frais de scolarité et les dépenses de la cantine pour 11 enfants de familles démunies.

“Maison de Famille” et “Centre Mère Enfant”

Projet de santé maternelle et infantile et orphelinat. Fihavanana prend en charge les frais de loyer.

IME Equilibre – Institut médical et pédagogique pour jeunes handicapés

(Antananarivo)
Contribution mensuelle pour les frais de cantine de 17 enfants et 7 adultes handicapés faisant partie du personnel.

Étoile du Matin

(Antananarivo)
Orphelinat avec 18 enfants soutenus par notre projet.

ECAR Filles de la Charité du Sacré Cœur de Jésus

Centre social qui s’occupe de 40 enfants démunis. Fihavanana prend en charge les frais de scolarité.

ASEFFEMA

(Antananarivo)
Centre d’éducation des enfants et centre de formation professionnelle pour les jeunes démunis. Fihavanana prend en charge les frais de cantine pour 35 enfants.

Tsara Zaza

(Mananjary)
Orphelinat pour enfants handicapés. L’association prend en charge les dépenses quotidiennes de 5 enfants.

Soutenir Fihavanana

Vous pouvez faire un don via Paypal ou par carte de crédit.

Voici l'impact que votre don peut avoir:

2,50 €

1 kg di riz

25 €

Loyer mensuel d'une maison

50 €

Frais de scolarité annuels pour un enfant

Donner

Parrainer un enfant

Avec moins de 1 euro par jour, vous pouvez changer la vie d’un enfant et l’aider, une fois grandi, à construire un avenir meilleur dans son pays.

1 café par jour

Nutrition, soins de santé, besoins primaires

vêtements, dépenses de maison, soins médicaux

Frais de scolarité

fournitures scolaires : livres, cahiers, uniformes, etc.

Activités récréatives et sociales

Voyages scolaires et autres événements sociaux

Compte épargne

accessible quand les enfants atteignent l'âge de 18 ans

Quand j’étais toute petite, quelqu’un m’a dit qu’un jour j’allais avoir des enfants. Toutefois, la vie et ma carrière de médecin m’ont longtemps éloignée de la maternité, jusqu’à quand ma rencontre heureuse avec Cinzia Akbaraly, une femme et une mère merveilleuse, fondatrice de Fihavanana, m’a emmené à Madagascar.

J’y ai vu de près l’extrême pauvreté, la faim, la douleur et, malgré tout, le sourire des enfants qui portent leurs petits frères sur les épaules … J’ai vu leurs yeux noirs, grands, brillants, leurs petites mains tendues pour recevoir quelque chose … peut-être même juste un câlin.

Je suis allée à Madagascar et j’ai embrassé ma fille. Elle était magnifique ! Une miniature d’ébène. Douce, avec la peau délicate de ses trois ans. Deux yeux énormes et effrayés, une rangée de dents blanches qui ressemblaient des petits confettis. Ma fille.

Un beau caractère fort, doux, né dans le désespoir de la pauvreté mais développé grâce à l’amour. Une petite fille qui, depuis six ans, nous remplit d’amour avec ses farces, ses baisers, ses belles notes à l’école, ses caprices.

C’est le 25 avril 2012 que son père et moi l’avons embrassée pour la première fois à la Maison des Enfants. Nos vies ont changé depuis ce moment … les nôtres, la sienne.

Merci.